Nos bonnes habitudes financières

Je n’ai jamais bien géré mon argent! J’ai même, à l’époque, utilisé une partie de mon prêt étudiant pour voyager backpack pendant trois mois, en prenant, évidemment, une pause dans mes études! L’argent m’a toujours brulé le fond des poches!

Depuis que je suis avec Véro, nous avons pris de bonnes résolutions et mes finances vont mieux. En quelques années, j’ai payé la moitié de mes dettes et nous avons pu acheter notre maison de Hochelaga. Mais tout ça ne se fait pas par enchantement, il faut être assidu… et conscient!

Sans vous dire qu’il s’agit des meilleures méthodes, je vous fais part ici de nos bonnes habitudes financières, celles qui nous permettent de toujours prévoir les coups et de payer l’hypothèque sans stress!

Un partage équitable

Toutes nos dépenses sont partagées équitablement en fonction de nos revenus. Chez nous, le partage est de 42% payé par l’un et 58% par l’autre. Et cela inclut toutes les dépenses fixes, variables et l’hypothèque. Cette façon de faire permet à chacun d’investir de façon équitable dans l’immobilier et non seulement de payer majoritairement pour les dépenses fixes et variables. Nous ajustons le pourcentage en fonction de la situation financière de chacun (ex : congé de maternité).

Bien profiter des programmes de récompense!

Nous avons une carte de crédit commune sur laquelle nous mettons toutes nos dépenses variables en plus de certaines fixes. Ce qui nous permet d’éviter tous les frais de transactions Interac et d’obtenir un maximum de boni-dollars qui payeront probablement nos prochains billets d’avion! Le secret : bien choisir le programme de récompense et la carte et payer tout le solde chaque mois. Si c’est impossible pour vous de payer la totalité du solde, n’utilisez pas votre carte de crédit!

Un budget réaliste et une compilation précise

Chaque début d’année, nous mettons à jour notre budget qui est dans un document Excel adapté à notre réalité. Nous sommes réalistes dans nos prévisions et nous prévoyons quelques montants pour les imprévus. Notre budget est fait sur un mois. (les dépenses sont calculées en moyenne). Tout au long de l’année, nous utilisons également un document de calcul mensuel, aussi sur Excel, nous dit automatiquement si notre budget est respecté ou dépassé.

Ce document que j’ai conçu en fonction de notre réalité et que j’améliore chaque année nous permet d’inscrire toutes les dépenses et tous les revenus individuels ou familiaux chaque mois. Il calcule automatiquement ce que l’un doit à l’autre en fonction de ce que chacun a payé et en fonction du partage équitable mentionné plus haut. Vous pouvez voir ici à quoi ressemblent les documents de compilations de nos dépenses communes et personnelles.

Nous compilons nos dépenses et nos revenus dans ce document une fois par semaine. Cela nous permet d’avoir un portrait juste et récent de nos finances. Au besoin, nous pouvons faire plus attention jusqu’à la fin du mois si nous sentons la soupe chaude!

Se payer… ce qu’on peut se payer

Nous n’avons pas l’habitude de vivre à crédit. Outre nos dettes passées comme les dettes d’études et notre hypothèque, nous achetons tout quand on a l’argent pour le payer. Même nos rénovations avancent au rythme de nos finances. Nous aimerions que ça aille plus vite, mais nous préférons éviter le stress des remboursements et les intérêts qui ne sont surtout pas là pour nous enrichir! Chaque fois que nous voulons dépenser pour un bien ou un projet, nous le prévoyons d’avance et accumulons les sous nécessaires. Toutefois, nous prévoyons changer de voiture bientôt (une voiture hybride récente, mais usagée) et, évidemment, savons bien que pour cela nous devrons emprunter. Nous avons toutefois calculé que les économies d’essence nous permettront de couvrir une bonne partie des mensualités!

Donc, adieu impulsivité, bienvenue à la prévoyance! Bon, on peut être impulsif pour des petites gâteries, quand même! Elles sont de toute façon prévues dans notre budget!

Réduire notre consommation

Notre mode de vie plutôt minimaliste nous amène de toute façon à réfléchir à chacune de nos dépenses. Comme dit un certain Pierre-Yves McSween, en a-t-on vraiment besoin? Les gens achètent souvent parce que c’est beau, que ça sent bon, que c’est en spécial, que les autres en ont… mais la plupart du temps, les biens achetés servent une ou deux fois et sont tablettés pour y accumuler la poussière. Et puis, pour une panoplie de raisons, nous achetons presque tout dans l’usagé, comme l’explique cet article. Nous offrons peu de cadeaux matériels et préférons les activités et les bons moments passés entre amis et en famille. Notre budget est donc fait en fonction de notre façon de consommer.

Un dernier petit truc

Personnellement, j’ai choisi de faire affaire avec une Banque qui n’a pas de frais, aucun, ni pour des transferts entre personnes, des achats Interac, des dépôts, des transferts entre comptes… bref, pas de frais. Après plusieurs années, ces économies se chiffrent en centaines de dollars. Il ne reste plus qu’à bien utiliser ces sous!

– Hubert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *