Contraception et conception naturelles

L’arrivée de l’adolescence arrive simultanément avec les premières expériences de vie. L’une d’entre elles, la ménarche, soit l’arrivée des premières règles, marque le début du cycle menstruel de la femme. J’ai eu pour ma part des cycles douloureux et j’ai dû rapidement avoir recours à la pilule contraceptive.

Vers la fin de la vingtaine, je m’intéressais de plus en plus à la santé, et j’installais tranquillement un mode de vie plus naturel dans mon quotidien. J’ai changé mon alimentation pour tranquillement tendre aujourd’hui vers le végétalisme. Je priorise les fruits et légumes biologiques et enfin j’utilise des produits naturels pour nettoyer ma maison et mon corps. C’est aussi à cette époque que j’ai pris conscience que je prenais des hormones artificielles depuis plus de quinze ans. Après avoir consulté mon médecin de famille, j’ai réalisé que la seule option naturelle qui s’offrait à moi était le condom. Par contre, cette méthode n’était pas cohérente avec mon mode de vie zéro déchet.

C’est à ce moment que j’ai découvert l’organisme Seréna Québec qui se trouve à être le seul organisme spécialisé en fertilité naturelle au Québec. Il est reconnu par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et encadré par des médecins-conseils. Seréna Québec offre des ateliers d’apprentissage de la méthode symptothermique, et propose ensuite un suivi personnalisé sur la santé du cycle menstruel, la contraception naturelle, la conception naturelle, le retour de la fertilité après une naissance et la périménopause.

Est-ce que j’ai suffisamment suscité votre intérêt ? Je vous explique maintenant en quoi consiste la méthode symptothermique. Par l’auto-observation de 3 signes de fertilité (température basale, glaire cervicale et col de l’utérus), il nous est possible de savoir chaque jour exactement où nous sommes dans son cycle, soit dans un jour fertile ou un jour infertile, et adopter des comportements sexuels appropriés dans les jours fertiles selon son choix. C’est aussi important de savoir que les jours fertiles sont beaucoup moins nombreux que les jours infertiles dans un cycle. Donc si notre désir est d’avoir un enfant, il est important de bien connaître son cycle.

La méthode symptothermique permet aussi de détecter des troubles du cycle qui se veut le reflet de l’état de santé globale de la femme, qui souvent est masqué par la contraception hormonale, comme les troubles de la thyroïde, l’absence d’ovulation, un débalancement hormonal, etc.

La méthode symptothermique est la plus efficace des méthodes dites « naturelles », car elle a été perfectionnée par des chercheurs et conseillers médicaux, à partir des plus récentes avancées scientifiques en santé reproductive. C’est une méthode économique et écologique qui n’a aucun effet secondaire.

C’est plutôt vrai de dire que le fait de prendre ces 3 signes de fertilité tous les jours est plus engageant que de prendre une pilule tous les jours ou encore d’utiliser un condom lorsque le besoin se fait sentir. Par contre, pour ma part j’ai fait le choix de connaître parfaitement mon cycle menstruel, donc de mieux connaître mon corps sans utiliser un moyen qui interfère sur mon système hormonal et qui n’a aucun impact sur l’environnement.

Depuis maintenant trois ans que nous pratiquons cette méthode. J’aime dire nous, car la contraception c’est une histoire de couple. Mon copain est donc venu assister aux ateliers puisque je trouvais important que le choix de la méthode soit assumé par les deux. Au départ, nous l’avons utilisé comme moyen de contraception. Par la suite, elle a servi pour la conception de notre enfant. Suite à l’arrivée de Romance, j’ai assisté à l’atelier qui présentait la méthode symptothermique durant l’allaitement. Les ateliers de trois heures offerts chez Seréna assurent également un suivi tout le long de la vie fertile puisque le corps change et les cycles aussi. Vivre en cycle naturel implique d’être à l’écoute de son corps et d’interpréter ses signes.

Il est vraiment important de se questionner rapidement sur notre moyen de contraception et non seulement lorsque nous désirons avoir un enfant. Le corps peut prendre quelque temps avant de se réguler suite à la prise d’une méthode hormonale (pilule contraceptive, stérilet, timbre contraceptif ou l’injection contraceptive) . Cet article vise seulement à faire connaître cette méthode pour que la prochaine fois que vous réfléchissiez à une méthode de contraception, celle-ci fasse aussi partie de votre coffre à outils.

Merci à Marie-Hélène Boudreau-Picard de Seréna Québec pour sa collaboration à cet article.

– Véronique

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *